Recherche de recettes

Rétrospective
Table ronde

Ce qu’on pense de l’infidélité

Publié dans Châtelaine.com en octobre 2010 © Les Éditions Rogers ltée

Que pense-t-on de l’infidélité? Est-ce davantage accepté dans notre société? Voyez ce que les participantes de notre table ronde ont à dire à propos de ce sujet controversé.

Used on TOPS Profit Site


Et vous, que pensez-vous de l’infidélité? Connaissez-vous des gens qui sont infidèles? Participez au débat en donnant votre opinion.

Laisser un commentaire

3 commentaires à « 

Ce qu’on pense de l’infidélité

 »
  1. 3

    Suzanne a dit :

    Je crois que lorsque tu as été trompé par ton conjoint;il s’installe dans le couple une suspicion et l’intimité, la complicité en prennent un coup. L’engagement dans le couple demeure primordial et si cela ne convient plus à l’un des conjoints, il est peut-être préférable de se retirer de la relation et ne pas entretenir de l’ambivalence et de l’attente pour celui ou celle qui est trompé (é).Si tu fais affaire à un conjoint narcissique, il est certain qu’il n’y aura pas de solution et qu’il tentera de faire porter la faute à celui ou celle qui est trompé (é).À qui faites-vous confiance? Le narcissique est égoiste et fera en sorte de vous faire perdre la tête avec un discours paradoxal. Il sera difficile à cerner,mais une chose est certaine, il est menteur et égocentrique et il veut répondre à ses pulsions et il est nullement empathique à la peine qu’il peut faire vivre à l’autre.Méfiez-vous de cette catégorie de personnes: ce sont des êtres dépendants et souvent très séduisants donc manipulateurs et contrôlants. Ils vous font croire que vous êtes uniques au monde!

  2. 2

    christine a dit :

    Es-ce de l’infidélité lorsque les deux partenaires sont d’accord pour ça si oui quel nom donner à cette valeur et pire lorsque l’un deux le fait dans le but de continuer de passer du temps avec son ex qui elle, se refuse à devenir qu’un second violon de surcroît! PFFFF la cocue contente! Non merci!

  3. 1

    Louise a dit :

    Ayant vécu cette situation: mon conjoint avec mon amie. Ayant tenté de comprendre, de dédramatiser mais ayant mal jusque dans mes tripes, j’ai dû quitter. Défaire notre couple car il voulait le beurre et l,argent du beurre.

    Dans mes valeurs, il y a la fidélité, l’honnêteté, la franchise et l,amour.

    Je pars du principe que si on n’a le goût de s’envoyer en l’air et de ne pas en manquer un ou une, alors vaut mieux ne pas se marier ou devenir conjoint de fait. Vaut mieux rester libre. Ainsi, on ne fait de mal à personne. Surtout pas aux enfants nés de cette union.

    Je nous trouve bien égoïstes.

  • DE NOS COMMANDITAIRES
     
    Section publicitaire spécialement consacrée à celles qui bâtissent le Québec économique d’aujourd’hui et de demain.
  • RESTEZ À L'AFFÛT !
    Abonnez-vous gratuitement à nos cyberbulletins, devenez fan de Châtelaine sur Facebook ou suivez-nous sur Twitter !

    Cyberbulletins Facebook Twitter

© 2010