Recherche de recettes

Cuisine

Tour de table

Publié dans Châtelaine de novembre 2010 © Les Éditions Rogers ltée

De la soupe en boîte aux sushis à emporter, de Jehane Benoit à Josée di Stasio, du Tang au porto, de la margarine aux fromages fins et de la reine du foyer à la travailleuse pressée… Au fil de notre histoire et de ses archives, Châtelaine jette un regard amusé sur un demi-siècle d’activités et de plaisirs culinaires.

tdtable-sushi

© William Connors / Corbis

Les années 1980 : Petites dégustations entre amis

Révolution à l’horizon, voici le four à micro-ondes! Première étape vers la cuisine de l’an 2000, croit-on. Sauf que… malgré l’ouvrage que Jehane Benoit y consacre et bien du tapage publicitaire, la cuisine au micro-ondes ne lèvera jamais véritablement. Pour le moment, c’est la récession. Alors, quand on va « faire son Steinberg », on achète moins de viande rouge, on troque le beurre contre la margarine, moins chère et, selon les nutritionnistes, meilleure pour le cœur. En attendant que passe l’orage, on se glisse dans un cocooning confortable. Les amis se reçoivent à tour de rôle pour un repas-partage, un méchoui, un barbecue, une fondue ou une dégustation pâtés-fromages, accompagnés peut-être du rouge maison qu’un œnophile bien intentionné a concocté dans son sous-sol. Si on sort, c’est en gang, dans ces nouveaux restos « Apportez votre vin ». Pour sa santé, on essaie le tofu, nouvellement arrivé sur le marché. On investit dans un extracteur de jus, mais les enfants préfèrent encore le Tang! Dans les grandes occasions, c’est le souper gastronomique, fine cuisine française ou italienne, avec vins et digestifs. Et comme les dîners au resto et le 5 à 7 sont monnaie courante mais font grossir, le beau monde se met à suivre les préceptes de Montignac.


tdtable-margarine

© iStockphoto

Margarine ou beurre?

Blanche! Telle sera désormais la couleur de la margarine. Voilà ce que le gouvernement québécois impose en août 1987, afin de la distinguer du beurre. Une politique qui sera abandonnée 21 ans plus tard… après d’interminables démarches juridiques.

Goûts nippons

Raffinée, exotique, variée, légère, la cuisine japonaise correspond à tous les critères gustatifs de l’époque. Les sushis s’imposeront comme fast-food dans les années 2000.


On craque pour Sœur Angèle

Cuisiner, c’est drôle! Voilà la leçon de cette Italienne verbomotrice, vedette archi-populaire de la popote et dont l’humour pétillant fait oublier qu’elle a enseigné pendant 16 ans au sérieux Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec.


« Page précédente
1 - 2 - 3 - 4 - 5
Page suivante »

Laisser un commentaire

3 commentaires à « 

Tour de table

 »
  1. 3

    Linda Blondin a dit :

    Bonjour,

    J’ai tellement aimé le Châtelaine de novmrebre 2010 50 ans, j’aimerais l’offrir à des amies et à ma petite fille plus tard pour qu’elle ait lu touts les parcours des femmes et de sa grand-mère. Comment puis-je acheter 5 exemplaires de ce fascicule.

    Merci

    Linda Blondin

  2. 2

    Carole LeFrançois a dit :

    Tout ça semble bien loin à certains, mais étant abonnée à Châtelaine en 1967, et restant à la maison pour m’occuper de mes 2 enfants, j’adorais quand la revue arrivait, je la lisais de la 1ère à la dernière page. J’ai beaucoup cuisiné avec mais l’encyclopédie de Mme Jehanne Benoit , me suit toujours en 2010. Indispensable à qui commence, sur toute question. Elle n’a jamais été remplacée.

    Pour finir, je suis bien d’accord avec vous, l’EXPO 67 nous a ouvert grand le monde.

  3. 1

    L-M boucher a dit :

    Un pur plaisir que ce tour de table à rebours ! Merci !

  • DE NOS COMMANDITAIRES
     
    Section publicitaire spécialement consacrée à celles qui bâtissent le Québec économique d’aujourd’hui et de demain.
  • RESTEZ À L'AFFÛT !
    Abonnez-vous gratuitement à nos cyberbulletins, devenez fan de Châtelaine sur Facebook ou suivez-nous sur Twitter !

    Cyberbulletins Facebook Twitter

© 2010