Recherche de recettes

Cuisine

Tour de table

Publié dans Châtelaine de novembre 2010 © Les Éditions Rogers ltée

De la soupe en boîte aux sushis à emporter, de Jehane Benoit à Josée di Stasio, du Tang au porto, de la margarine aux fromages fins et de la reine du foyer à la travailleuse pressée… Au fil de notre histoire et de ses archives, Châtelaine jette un regard amusé sur un demi-siècle d’activités et de plaisirs culinaires.

Les années 1970 : Vive la France… et le fast-food!

tdtable-vaiselle

© William Connors / Corbis

Les grands projets économiques (les Jeux olympiques de 1976 et les énormes centrales hydroélectriques) vont bon train. La génération montante, instruite, gagne bien sa vie. Pendant qu’à la télé (toujours elle), sœur Berthe et sœur Monique prennent la relève des défuntes Écoles ménagères, des chefs français que l’Expo nous a amenés ouvrent de petits bistros-restos. Ou, comme le fameux Pol Martin, écrivent des livres populaires où s’allient gastronomie et simplicité. Les Québécois européanisent leur assiette, apprennent à cuisiner les escargots, les fruits de mer, achètent importé et mangent mieux en général. Dans la mouvance hippie, les jeunes se réapproprient le terroir, boivent du cidre artisanal (plus ou moins digeste), mangent « granola », explorent le végétarisme, la naturopathie, l’alimentation naturelle. Nous allons tout droit vers la nouvelle cuisine française allégée (déjà vieille de 10 ans…) de Paul Bocuse et de Michel Guérard et nous ouvrons nos frigos à la cuisine californienne. Légèreté, minceur, jeunesse… la diététique a le champ libre et se faufile dans nos menus. Pendant ce temps, ô contradiction, McDo fait son entrée à Montréal. Il n’est pas près d’en repartir…


tdtable-menthe

© Foodcollection / Getty

Chic et de bon goût

En 1978, la distillerie Corby achète la marque Meagher’s Distillery Limited de Montréal et fait mousser la popularité de sa crème de menthe (verte ou blanche). On la déguste en digestif ou encore sur de la crème glacée.

Ce cher Pol Martin

À la télé comme dans ses livres, ce chef, professeur et restaurateur super connu, immigré ici en 1954, démystifie la cuisine française au Québec.

Le lave-vaisselle

Voilà la géniale invention d’une Américaine, Josephine Cochran, en 1886. L’appareil, d’abord conçu pour les hôtels et les restos, est adapté pour nos maisons par la compagnie Kitchen-Aid.


« Page précédente
1 - 2 - 3 - 4 - 5
Page suivante »

Laisser un commentaire

3 commentaires à « 

Tour de table

 »
  1. 3

    Linda Blondin a dit :

    Bonjour,

    J’ai tellement aimé le Châtelaine de novmrebre 2010 50 ans, j’aimerais l’offrir à des amies et à ma petite fille plus tard pour qu’elle ait lu touts les parcours des femmes et de sa grand-mère. Comment puis-je acheter 5 exemplaires de ce fascicule.

    Merci

    Linda Blondin

  2. 2

    Carole LeFrançois a dit :

    Tout ça semble bien loin à certains, mais étant abonnée à Châtelaine en 1967, et restant à la maison pour m’occuper de mes 2 enfants, j’adorais quand la revue arrivait, je la lisais de la 1ère à la dernière page. J’ai beaucoup cuisiné avec mais l’encyclopédie de Mme Jehanne Benoit , me suit toujours en 2010. Indispensable à qui commence, sur toute question. Elle n’a jamais été remplacée.

    Pour finir, je suis bien d’accord avec vous, l’EXPO 67 nous a ouvert grand le monde.

  3. 1

    L-M boucher a dit :

    Un pur plaisir que ce tour de table à rebours ! Merci !

  • DE NOS COMMANDITAIRES
     
    Section publicitaire spécialement consacrée à celles qui bâtissent le Québec économique d’aujourd’hui et de demain.
  • RESTEZ À L'AFFÛT !
    Abonnez-vous gratuitement à nos cyberbulletins, devenez fan de Châtelaine sur Facebook ou suivez-nous sur Twitter !

    Cyberbulletins Facebook Twitter

© 2010